Ils ont dit, à propos de la photographie, …

Regarder est l’activité principale de mon existence.
Ray K. Metzker 

Pour moi, la photographie est l’art de l’observation. Il s’agit de trouver quelque chose d’intéressant dans un endroit ordinaire… Cela n’a pas grand-chose à voir avec les choses que vous voyez, mais cela a tout à voir avec la façon dont vous les voyez.
Elliott Erwitt

Si vous pouvez sentir la rue en regardant la photo, c’est que c’est une photo de rue.
Bruce Gilden

Prendre une photo, c’est une excuse pour être badaud. Je me donne l’impression de faire quelque chose donc j’ai moins mauvaise conscience.
William Klein

Le sujet de l’artiste, c’est lui-même et l’image est le résultat de la rencontre entre objet et artiste à l’intérieur des limites absolues de l’espace rectangulaire ou carré. 
Aaron Siskind

Je prends une photo pour voir à quoi cela ressemblera une fois photographié.
Garry Winogrand

La peinture est de plus en plus proche de la poésie, maintenant que la photographie l’a libérée du besoin de raconter une histoire.
Georges Braque

Méfie-toi des images. Ce n’est pas parce qu’on photographie le réel qu’on montre la réalité.
Sophie Bassignac, A la recherche d’Alice (2009)

À mon avis, vous ne pouvez pas dire que vous avez vu quelque chose à fond si vous n’en avez pas pris une photographie.
Emile Zola

Reconnaître un style, c’est toujours reconnaître la présence du photographe dans l’image du monde qu’il a fixée et que nous avons sous les yeux. C’est en cela que le style est essentiel en photographie.
Serge Tisseron, Le mystère de la chambre claire, photographie et inconscient Flammarion, Paris, 1996.

La photographie est le seul langage qui peut être compris dans le monde entier.
Bruno Barbey

Il faut aimer la solitude pour être photographe.
Raymond Depardon 

Tu ne prends pas une photographie, tu la crées.
Ansel Adams

Seules les images fortement saisies ont la faculté de pénétrer profondément dans la mémoire, d’y rester, de devenir, en somme inoubliables. C’est pour moi le seul critère d’une bonne photographie.
Ansel Adams

Le photographe est comme la morue qui pond un million d’oeufs afin qu’un puisse éclore.
Georges-Bernard Shaw

La photographie, avant d’être une image […], est une forme de participation empathique au monde. Le photographe accompagne le monde bien plus qu’il ne le fige.
La photographie est moins une façon d’arrêter le temps […] qu’une façon de toucher la blessure du temps vivant.
Le voeu qui anime toute création photographique est de substituer à la vie telle qu’elle est une image de la vie telle que nous la désirons.
Pour faire un « bon » tableau il faut être un « bon » peintre. Mais tout le monde peut, un jour, faire une « bonne » photographie. Ce n’est pas une affaire de hasard mais de réceptivité inconsciente à un événement. En revanche, faire une « oeuvre photographique » nécessite de savoir reconnaître, orienter, reproduire et utiliser de telles disponibilités.
Serge Tisseron, Le mystère de la chambre claire, photographie et inconscient, Flammarion, Paris, 1996.

Les photos sont là, et il ne te reste plus qu’à les prendre.
Endre Erno Friedmann, dit Robert Capa

Photography is a language. That is something I have always believed. And it takes years of learning the ins and outs of that language, the intricacies of its forms and shadings, the expressive potential of energies that visit you while you are seeing something, which we build and learn over time, until one day you realize that you actually have your own private language. If you have made it a clear and elegant language, you will communicate with your visual voice to all kinds of people. And strangers will understand you, people will be moved by you, some will feel the feelings you experienced. The world will want to see what you have to say.
Isn’t that what we love about photography?

Once more around the sun, February 19, 2015
Joel Meyerowitz.

 

Prendre une photo, c’est s’associer à la condition mortelle, vulnérable, instable d’un autre être (ou d’une autre chose).
C’est précisément en découpant cet instant et en le fixant que toutes les photographies témoignent de l’oeuvre de dissolution incessante du temps.

N’importe quelle photographie est chargée de sens multiples; en effet, voir une chose sous la forme d’une photo, c’est se trouver en face d’un objet de fascination potentielle. Au bout du compte, l’image photographique nous lance un défi: « Voici la surface. A vous maintenant d’appliquer votre réflexion, ou plutôt votre sensibilité, votre intuition, à trouver ce qu’il y a au-delà, ce que doit être la réalité, si c’est à cela qu’elle ressemble ». Les photographies, qui ne peuvent rien expliquer par elles-mêmes, sont d’inépuisables incitations à déduire, à spéculer, à fantasmer.

Les photographes ambitieux, ceux dont les œuvres entrent dans les musées, se sont écartés toujours davantage des sujets lyriques, explorant consciencieusement l’ordinaire, le terne, l’insipide.

[Le photographe] ne cesse d’essayer de coloniser de nouvelles expériences ou de trouver des façons nouvelles de regarder des sujets familiers, afin de se battre contre l’ennui. »

Susan Sontag, Sur la photographie, Editions du Seuil, Paris, 1979.